Préparer mon rendez-vous

Comment se passe l'échographie ?

L’examen se passe allongé sur une table d’examen.

Pour les échographies abdominales, il suffit de libérer le ventre. En fonction de vos habits et les habitudes de l’opérateur, on vous conseillera peut être d’enlever votre jupe ou pantalon et vos chaussures, mais vous garderez vos sous-vêtements.

Le médecin applique du gel ou de l’huile sur le ventre qui servira de produit de contact entre la sonde d’échographie et votre peau.

La sonde 3D peut émettre des vibrations sans danger pour vous ou votre futur enfant. L’examen est effectué bien sur avec la main qui tient la sonde, mais l’autre main de l’échographiste peut servir à mobiliser le fœtus.

echo.jpeg

Pour les échographies vaginales, on vous demandera d’enlever vos sous-vêtements.

Habituellement vous restez allongée en repliant vos jambes et en les écartant légèrement. On vous couvre par un petit drap pour préserver votre pudeur. La sonde vaginale désinfectée est protégée par une protection de sonde stérile. Cette protection est le plus souvent en latex: si vous êtes allergique au latex prévenez la secrétaire et l’échographiste car des incidents ou des accidents peuvent se produire.

En cas d’ajout de lubrifiant qui viendra en contact avec votre vagin, celui ci est stérile. L’échographie par voie vaginale peut ressembler au toucher vaginal chez le gynécologue, car l’échographiste utilise ici également souvent la deuxième main sur le ventre pour mobiliser les structures. Cette possibilité de mobilisation est d’ailleurs un réel avantage de l’échographie sur d’autres examens comme l’IRM ou le scanner et aide souvent à faire le bon diagnostic.

Il est également possible qu’on vous mette un coussin de kinésithérapie sous les fesses pour améliorer les conditions de l’examen.

 

Uniquement pour les examen échographiques lors desquels est injecté un produit de contraste (pour voir la cavité utérine ou pour vérifier la perméabilité des trompes) on vous allonge sur une table gynécologique, chaque pied dans une sorte d'étrier. Dans ce cas, l’examen échographique ressemble en partie à l’examen gynécologique habituel, cas on va utiliser un spéculum qui permet de visualiser le col de l’utérus. C’est un instrument en forme de bec de canard qui possède deux valves accolées. Il en existe plusieurs tailles adaptées à votre anatomie. Le spéculum est introduit délicatement dans le vagin en prenant bien soin d’écarter les petites et les grandes lèvres afin de ne pas vous faire mal. Introduit fermé, le spéculum va s’ouvrir grâce à une vis, refouler les parois vaginales et laisser ainsi apparaître le col utérin.  Le spéculum est en plastique à usage unique.

 

Grâce au spéculum, le praticien peut introduire dans le col un petit cathéter en plastique qui permettra d’injecter un produit sous contrôle échographique par voie vaginale.