Bilan à J3

Deux types d’échographies peuvent être réalisées dans le cadre de la procréation médicalement assisté (PMA) :

  • Une échographie en début de cycle (en général au 3ème et 5ème jour du cycle). Celle-ci permet de rechercher d’éventuelles causes d’infertilité : pathologie de la cavité utérine, anomalie des trompes (hydrosalpinx), évaluation de la réserve ovarienne avec le compte des follicule antraux (CFA).

  • Des échographies, dites de monitorage de l’ovulation, pour surveiller la taille des follicules sur les ovaires et l’aspect de l’endomètre au cours du cycle. Pratiquée le plus souvent dans le cadre d’un traitement par inducteurs de l’ovulation (stimulation ovarienne), cette surveillance permet d’ajuster la dose et la durée du traitement prescrit par votre gynécologue, de façon précise (toutes les 24 ou 48 heures).

Test de perméabilité tubaire : HyFoSy Hysterosalpingo-Foam-Sonographie

schema_test2.png
schema_test3.png
schema_test4.png

Dans le cadre d’un bilan de la fertilité, la perméabilité des trompes peut être explorée au moyen d’une échographie intravaginale appelée HyFoSy. Cet examen est pratiqué dans une salle d’échographie classique, ne vous expose pas aux rayons X et est considérée comme moins douloureuse que les autres examens existants. 

 

Cette échographie permet de visualiser la perméabilité des trompes en injectant une émulsion (ExEm ® Foam Kit), contenant des microbulles d’air, dans la cavité utérine et les trompes. À l’échographie, cette émulsion est blanche tandis que l’utérus et la cavité utérine apparaissent en gris-noir. Cette différence de couleur permet de visualiser en direct la progression du produit dans les trompes.

 

Cet examen est réalisé avant l’ovulation, c’est-à-dire pendant la première moitié du cycle menstruel, après l’arrêt des règles. Avant de réaliser l’échographie, il est important d’exclure toute grossesse en cours. L’examen ne peut pas s’effectuer s’il y a une infection vaginale ou abdominale. 

En pratique, après installation en position gynécologique, on place un spéculum comme pour réaliser un frottis du col. Le médecin examine et désinfecte le col de l’utérus (1).

 

Il insère un cathéter (un fin tuyau en plastique) dans le col de l’utérus et retire ensuite le speculum (2).

 

Le médecin introduit ensuite une sonde échographique, dans le vagin (3). L’échographie par voie endovaginale est indolore et réalisée en position gynécologique dans le respect de l’intimité de la patiente (application d’une protection, drap d’examen).

 

Pendant l’échographie, quelques millilitres d’émulsion sont injectés dans l’utérus via le cathéter (4).

 

L’échographie vaginale est réalisée au fur et à mesure que l’émulsion est injectée. Si l’émulsion blanche passe à travers la/les trompes pour arriver jusqu’à la cavité abdominale, la perméabilité tubaire est démontrée.

 

Le temps d’examen est d’environ 15 minutes. 

schema_test1.png

Echographie pour exploration de la fertilité

Bilan à J3 et monitorage de l'ovulation
Test de perméabilité tubaire HyFoSy