Elle permet de déceler des anomalies ou de suivre l’évolution d’une maladie déjà diagnostiquée.

Elle est prescrite notamment :

- en cas de douleurs pelviennes ou de saignements vaginaux inexpliqués

- pour observer l’endomètre (la muqueuse utérine)

- pour repérer d’éventuelles malformations de l’utérus

- pour détecter des kystes des ovaires ou des polypes ou fibromes utérins

- pour faire un bilan d’infertilité

- pour s’assurer du bon positionnement d’un stérilet

 

Elle peut être utilisée pour :

- diagnostiquer une maladie : recherche d'une tumeur (kyste ovarien par exemple), d’une infection (salpingite par exemple)

- suivre l’évolution d’une pathologie (surveillance d’un cancer, d'une endométriose...) ;

- guider un chirurgien au cours de certaines opérations, etc.

Échographie pelvienne standard

EPS1.png
EPS2.png