Les échographies particulières

Capture d’écran 2018-04-06 à 12.27.32.pn

Changer Image 

Hystérosonographie

Il s’agit d’une échographie gynécologique qui utilise l’injection de sérum physiologique comme produit de contraste dans la cavité utérine.

Cet examen est prescrit en cas de saignements anormaux, d’infertilité, pour la surveillance de l’endomètre lors de certains traitements, pour préciser une anomalie suspectée à l’échographie vaginale ou lorsque cette dernière n’est pas concluante. Cela permet de :

  • visualiser les contours et la forme de la cavité utérine,

  • préciser l’aspect de l’endomètre,

  • confirmer ou d’infirmer la présence d’une pathologie intra utérine. 

En pratique, après installation en position gynécologique, on place un spéculum avant de nettoyer le col de l’utérus et d’introduire par l’orifice naturel du col, un cathéter souple à usage unique relié à une seringue contenant du sérum physiologique. On enlève alors le spéculum et on introduit la sonde d’échographie dans le vagin. On pratique ensuite l’échographie tout en injectant quelques millilitres de sérum physiologique dans la cavité utérine.

Dans 95% des cas les patientes ne le trouvent pas douloureux.

Insérer Illustrations

Échographies du périnée et statique pelvienne

Le périnée ou plancher pelvien est l’ensemble des parties molles qui ferment le pelvis dans sa partie basse. Il contient les muscles du plancher pelvien. Il regroupe l'extrémité inférieure des voies digestive, urinaire et génitale.  L’échographie du périnée permet d’étudier la position et les mouvements de la vessie et l’urètre, de l’utérus, du rectum et du sphincter anal, d’étudier des muscles qui soutiennent les organes pelviens (les releveurs) et d’étudier les implants et prothèses du traitement de l’incontinence. 

Cette échographie peut être prescrite en cas :

  • De descente d’organes (prolapsus)

  • De problèmes urinaires (infections urinaires à répétition, fuites urinaires, difficultés de vider la vessie ..)

  • De problèmes de constipation, d’incontinence aux gaz ou aux selles

  • Pour visualiser des prothèses mises en place pour traiter une incontinence ou un prolapsus, si on suspecte une complication liée à ce matériel

  • Pour visualiser d’éventuelles lésions suite à un accouchement traumatique.

L’échographie est réalisée en partie par le périnée (sonde protégée posée au niveau de la vulve) et en partie par le vagin (sonde échographique protégée introduite dans le vagin).  Les deux procédés sont indolores.

L’échographie sera d’abord statique (sans mouvement de la patiente) puis dynamique (on observe le périnée pendant une contraction ou une poussée).

L’échographiste enregistre des images, des films et des volumes 3D/4D qui seront travaillés dans un deuxième temps.