Qu’est-ce qu’une échographie gynécologique ou pelvienne ?

Ces échographies permettent, en dehors de la grossesse, d’explorer l’appareil génital en analysant l’utérus et ovaires.

 

L’examen peut être réalisé par voie abdominale et le plus souvent par voie vaginale en raison de la meilleure visibilité des organes génitaux internes.

 

Si vous n’avez jamais eu de rapport sexuel, la voie vaginale n’est pas possible. Vous devez alors venir à la consultation d’échographie, la vessie modérément pleine pour une meilleure visibilité par voie abdominale. 

L’échographie par voie endovaginale est indolore et réalisée en position gynécologique dans le respect de l’intimité de la patiente (application d’une protection, drap d’examen).

 

Parfois, l’échographie gynécologique est programmée à une période précise du cycle en fonction des informations recherchées par votre médecin.

EPS1.png
EPS2.png

Elle permet de déceler des anomalies ou de suivre l’évolution d’une maladie déjà diagnostiquée.

Elle est prescrite notamment :

- en cas de douleurs pelviennes ou de saignements vaginaux inexpliqués

- pour observer l’endomètre (la muqueuse utérine)

- pour repérer d’éventuelles malformations de l’utérus

- pour détecter des kystes des ovaires ou des polypes ou fibromes utérins

- pour faire un bilan d’infertilité

- pour s’assurer du bon positionnement d’un stérilet

 

Elle peut être utilisée pour :

- diagnostiquer une maladie : recherche d'une tumeur (kyste ovarien par exemple), d’une infection (salpingite par exemple)

- suivre l’évolution d’une pathologie (surveillance d’un cancer, d'une endométriose...) ;

- guider un chirurgien au cours de certaines opérations, etc.