Échographie de datation ou de début de grossesse

Il s’agit d’une échographie réalisée avant l’échographie du premier trimestre. Cette échographie n’est pas systématique et peut être demandée par votre médecin ou votre sage-femme, en général en raison d’un doute sur la date des dernières règles, de saignement ou de douleur. Parfois, cet examen ne permet pas de déterminer la localisation de la grossesse, son évolutivité. Dans ce cas, l’examen ne permet pas de déterminer la date de début de grossesse et un contrôle échographique, et parfois une surveillance biologique du taux d’hormone de grossesse (HCG) pourront être organisés en accord avec votre médecin.

Échographie de seconde intention ou dite de diagnostic

Cette échographie est réalisée, soit lorsque l’échographie de dépistage a pu montrer ou laisser suspecter une anomalie, soit lorsqu’il existe un risque accru de malformations (antécédent de malformations, risque transmission de maladie génétique, infections, …). Par un examen plus approfondi qu’une échographie de dépistage, son objectif est d’affirmer ou d’infirmer une pathologie suspectée et de discuter la réalisation d’explorations complémentaires. 

Échographies focalisées et urgences 

Les échographies “focalisées” sont réalisées pour des indications précises. Elles sont réalisées en plus des échographies de dépistage ou de diagnostic et n’ont pas les mêmes objectifs. Elles peuvent être réalisées soit dans le cadre de l’urgence, soit de façon programmée dans le suivi d’une pathologie identifiée. Il peut s’agir, par exemple, d’estimer le poids fœtal, d’évaluer le bien être fœtal, de mesurer la longueur du col utérin. 

Suivi échographique des grossesses multiples

Dans le cadre des grossesses multiples, l’échographie réalise les mêmes objectifs que pour les grossesses uniques. Cependant, le suivi est différent de celui effectué lorsqu’il n’y a qu’un seul fœtus, et sera organisé conjointement avec l’obstétricien.

La grossesse gémellaire est la situation la plus fréquente dans le cadre des grossesses multiples. Le type de grossesse gémellaire est déterminé en fonction du nombre de placenta. C’est lors de l’échographie du premier trimestre que l’on le mieux déterminer le type de grossesse gémellaire : monochoriale ou bichoriale.  

S’il y a un placenta, on parle de grossesse monochoriale ; les fœtus sont alors toujours des « vrais » jumeaux (monozygote) et donc de même sexe.

 

S’il y a deux placentas, on parle de grossesse bichoriale ; il s’agit le plus souvent de faux jumeaux (dizygote). Dans ce cas, seule la situation où les deux fœtus sont de sexes différents permet de l’affirmer. 

 

Le rythme de surveillance échographique est variable en fonction du type de grossesse gémellaire :

  • Tous les 15 jours en cas de grossesse gémellaire monochoriale

  • Tous les mois en cas de grossesse gémellaire bichoriale

  • Le rythme de surveillance est parfois adapté en fonction de la situation et de l’évolution de la grossesse.